Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 18:15

Le parti socialiste existe-t-il encore ?

Depuis Jospin, les électeurs des gauches prennent des habitudes.

Au premier tour ils croient voter pour leurs idées.

Au deuxième tour, il leur est demandé de voter pour les idées des autres.

On en arrive à se demander  quoi sert le Parti Socialiste ?

En effet, au pouvoir, le PS singe les politiques des droites (Holande, Valls, Macron, Cambadélis...), au point que les électeurs n'arrivent plus à faire la distinction entre les droites de gouvernement et la gauche de gouvernement, qui d'ailleurs entraine dans sa chute les partenaires (Verts) et la gauche critique (Front de gauche).

 

Mais ne s'agirait-il pas d'une stratégie volontaire de liquidation du "socialisme" ? 

Valls l'a dit, il faudrait supprimer le terme "socialiste" et donc à terme le Parti Socialiste.

Le meileur moyen ne serait-il pas de faire une politique de droite pour perdre les élections et ainsi habituer les électeurs des gauches et des écologistes à voter à droite ?

Hollande et Valls démontrent ainsi que le PS n'est plus en capacité de gérer seul à gauche la France et qu'il faut créer, à l'Américaine, un vaste "Parti Démocrate" qui s'opposerait sur la forme, à un vaste parti "Républicain" : tiens-tiens, comme par hasard, l'UMP est remplacé par...les..."Républicains".

Et je ne rêve pas, Valls souhaite cela, il l'a dit...pour l'instant il ne le dit plus...mais écoutons le bien, quand emploi-t-il le terme de "gauche" ?

 

Valls se place-t-il pour les présidentielles ?

En demandant aux électeurs des gauches et des écologistes de "faire barage au Front National", Valls ne se positionne-t-il pas déjà, comme le seul candidat s'étant opposé au FN jusqu'au bout, à la différence de Sarkozy ?

Ainsi non seulement il liquiderait les gauches, mais il mènerait pas à pas sa propre promotion, pour une récomposition du paysage politique français.

Et tant pis, s'il faut en passer par une consécration du FN.

 

La France n'est pas les Etats-Unis.

Ains L'équipe dirigeante du PS, qui semble sur le chemin de la liquidation de son propre Parti, arrivera-t-elle à ses but ?

La France n'est pas les Etats-Unis ou les électeurs se partagent entre les "Démocrates" et les "Républicains".

La France peut vaciller entre une extrême droite qui a connu son heure de gloire durant la deuxième guerre mondiale avec le Maréchal Pétain et qui veut sa revanche, y compris en empruntant des discours de la gauche de la gauche, et un  Front de Gauche qui s'écologise de plus en plus, sans trouver pour l'instant une issue électorale.

Il faut dire que le PCF passe son temps à souffler le chaud et le froid, en s'affirmant tout à la fois comme un membre indispensable du "Front de Gauche", et aussi comme le mouvement politique  le plus instable de ce Front, en vacillant entre son engagement dans le Front et ses alliances avec le PS pour conserver ses municipalités, et sa rupture avec celui-ci.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans Politique
commenter cet article

commentaires