Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 04:08

 

Grèce, Espagne, Portugal, Irlande...et France.

Tous ces pays ont été sommés par la banque centrale européenne de baisser le coût du travail et de trancher dans les dépenses publiques. Tous ces pays ont courbé l'échine et ont pratiqué des politiques de privatisations, de baisses de salaires, de restrictions des dépenses de santé, d'ouvertures de leur territoires aux grandes entreprises multinationales. 

Résultats :

1° Partout ces gouvernements ont été balayés par les électeurs.

2° Partout les partis socialistes ou socio-démocrates ont perdu le pouvoir ou se sont effondrés pour avoir pratiqué ces politiques.

3° Partout on a constaté la montée de ce que certain appellent "les gauches radicales" ou "les vraies gauches". 

La France, un cas particulier ?

° Oui, car jusqu'à Jospin le PS avait été considéré comme le plus à gauche des partis socio-démocrates d'Europe. 

° Oui, parce qu'à la différence des pays cités ci-dessus, ce ne sont pas les "autres gauches" qui progressent, mais un parti d'extrême droite.

° Non, parce que le PS est en train de connaître le même effondrement que partout en Europe les PS et les partis socio-démocrates.

 

La France va-t-elle devenir le premier pays des pays de la vielle Europe à virer totalement à l'extrême droite ?

Ce pays n'a pas fini de payer les conséquences de ses guerres coloniales et en particulier de celle de l'Algérie, qui ont créé un sentiment durable anti musulman et une idée d'identité supérieure à celle des autres peuples.

 

Belle performance pour le pays des Droits de l'Homme !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA
commenter cet article

commentaires