Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2016 7 26 /06 /juin /2016 14:17

Une dégradation continue des services publics de la seule intercommunalité rurale des Alpes-Maritimes.

Si l'on se penche sur les évolutions récentes de notre intercommunalité, on se rend compte d'une dégradation progressive et continue des conditions de survie de l'identité rurale de l'intercommunalité Alpes d'Azur.

Si nous prenons l'exemple de la gendarmerie :
Fermeture de la gendarmerie de Villars-sur-Var.
Perte de 3 gendarmes à la gendarmerie de Roquesteron.
Si nous prenons l'exemple de la poste.
Dès novembre 2016, le bureau de poste de Villars est fermée et c'est la municipalité qui est obligée de créer l'Agence Postale. Et il nous est indiqué que tous les bureaux de poste ruraux vont fermer. Seront touchés tous les bureaux du haut pays de notre intercommunalité.
Si nous prenons l'exemple des gares de Villars, Touët, Puget-Théniers.
La fin des subventions à Puget, les exigences de rentabilité par la Région à Villars et Touët alors que les communes avaient investies massivement dans l'entretien des bâtiments, ont créé des difficultés telles que ces deux gares connaissent une vie chaotique, qui peut-être pourrait prendre fin positivement (voeux pieux ?).
Et maintenant l'arrivée d'un projet industriel en plein milieu de notre pôle agricole Malaussène/Villars.
Lors de la dernière campagne électorale cantonale où j'étais candidat, j'avais annoncé que notre territoire, situé dans l'immédiat de la Métropole et de l'Opération d'Intérêt National de la plaine du Var, serait le premier impacté et deviendrait une sorte de voie de sortie et d'arrière cour.
 
C'est fait nous devenons l'arrière cour de l'espace urbain.
Voici que primagaz soutenu par les instances préfectorales, prenant prétexte que le Plan d'Occupation des Sols n'est plus en vigueur à Malaussène, veut imposer :
Une cuve de 49 tonnes de gaz, avec 40 rotations de camions par jour, au quartier Lablée à Malaussène, à la lisière des communes de Villars et Massoins, et à quelques centaines de mètres d'exploitations agricoles à dominance bio, et à quelques deux kilomètre de l'écosite en construction de Villars-sur-Var au Domaine de la Source.
 
On s'assoit allègrement sur :
Le plan départemental des déplacements.
La qualité de l'air.
L'étude intercommunale de l'urbanisation  de notre territoire.
Et on ne tient pas compte du fait que l'intercommunalité doit d'abord élaborer un Schema de Cohérence Territoriale (SCOT).
 
La population et les Maires concernés réagissent déjà négativement.
Affaire à suive...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans POLITIQUE DÉPARTEMENT 06
commenter cet article

commentaires