Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 02:59

Mesdames et Messieurs, mes amis villarois,

Aujourd’hui, pour nous tous, est un triste jour.

Il nous faut penser à tous ces morts victimes de la folie des hommes, sur une planète à feu et à sang.

Il nous faut regarder la vérité en face, et constater qu’il ne se passe pas un jour, une heure, une minute, sans que le sang humain, ne coule, sous les bombes, sous les explosifs, sous les balles, sous les tortures.

 

Et chaque fois nous retrouvons les mêmes causes et les mêmes effets.

·       La guerre enrichie ceux qui ne la font pas.

·       La guerre tue ceux qui la font.

·       La guerre tue des militaires.

·       La guerre tue des civils.

·       La guerre tue, essentiellement ceux qui ne l’ont pas voulue.

·       Et partout dans le monde des hommes, des femmes, en pleine possession de leurs moyens, des enfants, des vieillards, sont les victimes d’intérêts et d’idéologies qui les dépassent.

Sur mon blog le 15 juin 2016 j’avais écrit :

« Je lisais un jour dans le journal Politis qu'aucun déploiement policier n'empêcherait des attentats terroristes, où que ce soit ».

Sur Lors de la commémoration du 8 mai 2016, je vous ai dit :

Nous, les français, avons cru que les champs de batailles éloignés de notre hexagone, ne nous concernaient pas…

Et fatalement nous avons été atteints.

Lors de mon discours au 14 juillet 2016, je vous ai dit :

Ne serions-nous pas déjà, dans une phase, où les événements pourraient basculer vers le meilleur, ou vers le pire ?

Le soir même vous savez ce qui s’est passé à Nice.

 

Certains de nos amis villarois nous avaient trouvé trop alarmistes.

Les évènements prouvent que non, nous n’étions pas trop alarmistes.

Alors, aujourd’hui :

Devant les catastrophes sanglantes qui sévissent dans le monde entier,

Devant ce qui s’est passé chez nous en Europe, à Charlie Hebdo, à Bruxelles, au Bataclan, à Nice…

° Je vous demande d’avoir, tous les jours, des pensées profondes pour toutes les victimes des guerres, toutes les victimes des terrorismes, qu’ils soient le fait des Etats, ou des groupes religieux fanatisés.

     Ne nous divisons pas en rejetant des groupes sociaux, qui eux aussi sont victimes des   toutes les barbaries et bien sûr de la barbarie du terrorisme.

    Unissons-nous dans ces moments difficiles, ne tombons pas durant ces 3 jours de deuil national, dans les polémiques politiques.

   Unissons-nous autour de ces familles éplorées qui ont perdu leurs êtres chers.

 

° Je vous demande une minute de silence, pour toutes les victimes d’un système qui fait primer la force, sur le dialogue, la négociation, la concorde, l’amour…

° Je vous demanderais ensuite de bien vouloir sortir afin que nous puissions mettre en place la messe, en ce lieu que Monseigneur l’Evêque de Nice a reconnu comme étant consacré.

Merci à tous ceux qui ont pu se libérer pour venir soutenir les familles en deuil.

En leur honneur, je vous demande une minute de silence et nous chanterons ensuite la Marseillaise.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA
commenter cet article

commentaires