Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 03:15

Hier mardi 20 septembre 2016, nous avons eu les honneurs de la presse FR3 et de Nice Matin.

 
Quels ont été les thèmes principaux abordés ?
Le report de 4 mois de la mise en place du plan de prévention des risques techniques de Carros.
L'opportunité pour le Collectif "Non à Primagaz" et pour la Mairie de Malaussène de présenter des solutions alternatives au projet d'installation d'un vrac de 49 Tonnes sur les terrains privés de Nicoletti à Malausséne
 
Notre mise au point :
L'Etat, la métropole, le Département, la Région et Primagaz, n'ont absolument pas reculé sur le le projet d'installation de ce vrac de 49 tonnes à Malausséne. Ces partenaires, ont décidé de se donner 4 mois pour mettre au point leur convention de partenariat avec les répartitions financières pour chacun. C'est tout.
 
Le Collectif et la Municipalité de Malaussène ont bien proposé le site du Bec de l'Estéron  (appartenant au Conseil Départemental 06) pour les raisons suivantes :
 
a) Ce site se situe dans le territoire de la Métropole niçoise qui doit assurer ses propres nuisances sur son propre territoire.
b) Ce site est en partie classée "biotope", mais seulement une petite partie, et l'installation de Primagaz est parfaitement possible sur le reste de cet espace.
c) En 2012, la délibération du Conseil Départemental ne prévoyait pas l'installation d'un Centre de Formation du Service Départemental d'Incendie et de Sécurité, mais indiquait qu'il s'agissait d'un espace à vocation agricole.
d) Le collectif a fait remarquer que ce site du Bec de l'Estéron, remblayé, est pratiquement impropre à l'agriculture, et qu'il valait mieux y installer Primagaz, et conserver la vocation agricole aux terrains de Malaussène, qui jouxtent des producteurs bio.
 
Le Collectif et la Municipalité de Malaussène, n'ont jamais proposé un autre site sur Malaussène, qualifié de "carrière de Bermont". C'est au contraire la Préfecture qui s'est penchée sur cette hypothèse.
 
En effett, cette solution, ne changerait rien au problème de circulation sur une route impropre à un trafic de camions roulant aux alentours de 60-70km/heure, au fait que le tunnel de la Mescla, ne semble pas adapté à ce type de charroi pour la descente vers Nice, et que la route des gorges de la Mescla qui monte vers Malaussène est totalement impropre à ce genre de circulation.
 
Bref : la situation est toujours aussi préoccupante qu'au début de l'action des opposants à ce projet. Et il faut donc rester très vigilants et soutenir l'action en justice qui se prépare contre celui-ci.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

H

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans Environnement-Energies local
commenter cet article

commentaires