Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 11:13

 

Si la femme est l’avenir de l’homme,

Le rural est l’avenir de l’urbain

Monsieur le Député,

Mesdames et Messieurs les Conseillers Régionaux, Généraux, Maires, Adjoints et Conseillers Municipaux,

Mesdames et Messieurs les élus de notre ville jumelle de Chérasco,

Mesdames et Messieurs les représentants des corps constitués de l’Etat, de la Région, du Conseil Général, de la CCVA,

Mesdames et Messieurs les responsables de la gendarmerie de Puget-Villars.

Mesdames et Messieurs, amis de Villars-sur-Var et des environs

Bonjour,

 

Encore une fois, nous nous retrouvons tous ensemble pour vivre cette intense journée, tournée vers :

-         le monde de l’artisanat d’art,

-         le monde de l’agriculture et des petits producteurs.

-         Le plaisir de réunir des citadins et des villageois.

Chacun a pu remarquer que chaque année je répète :

Ø     « Nous voulons vivre à la campagne ».

Ø     « Nous ne voulons pas de la ville à la campagne ».

Ø     « Villars est une commune rurale et le restera ».

 

Certains amis, et des plus proches, m’ont quelquefois demandé :

Ø      Pourquoi chaque année répètes-tu cela ?

Ø      Pourquoi Villars ne resterait-elle pas une commune rurale ?

Ø      Un danger nous guette-t-il ?

Je dis cela parce qu’année après année, nous constatons que :

Ø      Partout dans le monde,

Ø      Partout en Europe

Ø      Partout en France,

Ø      Partout dans notre Région,

Ø      Partout dans notre département,

 

 Dans notre propre commune nous constatons :

·        Un recul de la vie paysanne, seulement 3% d’agriculteurs et éléveurs,

·        Un recul de la vie rurale,

·        Un recul des modes de vie campagnards.

·        Beaucoup d’enfants ne connaissent plus les sentiers anciens.

·        Beaucoup d’adultes n’ont jamais visité nos sources à Sarzit ou celle de la « fount de Miquelis ».

·        Beaucoup d’entre-nous ont besoin de se reconstruire des racines.

Inversement, partout et pas loin d’ici, d’immenses villes se développent :


Ø
     
qui agglutinent les êtres humains,

Ø      qui fabriquent des immeubles où personne ne se connait,

Ø      qui suppriment les terrains agricoles de proximité,

Ø      qui enterrent et canalisent les fleuves et les rivières,

Ø      qui séparent les personnes entre quartiers de bon standing et quartiers à problèmes,

Ø      qui nous coupent de la vie naturelle,

Ø      qui fabriquent des pollutions

Ø      sonores.

Ø      visuelles.

Ø      olfactives.

Et en même temps, des Régions françaises entières deviennent :

Ø      des « déserts » d’activité,

Ø      des déserts agricoles,

Ø      des déserts de santé,

Ø      des déserts de justice.

 

Mes amis, cette concentration permanente est de plus en plus dangereuse.

En effet, année après année, on voit s’étendre les abords de villes :

Ø      qui deviennent de nouvelles villes,

Ø      qui nécessitent de nouvelles routes,

Ø      qui nécessitent de nouvelles installations,

Ø      qui rallongent le temps domicile-travail,

et cela :

Ø      sans aucun ralentissement,

Ø      sans aucun arrêt sur image pour constater les dégâts écologiques et sociaux que nous fabriquons de toutes pièces.

Nous sommes nombreux à considérer qu’il faut arrêter de verser dans :

Ø      le gigantisme,

Ø      le toujours plus,

Ø      le toujours plus vite,

Au contraire, nous pensons qu’il nous faut produire :

Ø      Toujours plus de bien être,

Ø      Toujours plus de rapports de proximité,

Ø      Toujours plus d’activités proches de chacun,

Ø      Toujours plus de liens entre les habitants.

 

Et c’est pourquoi, à Villars, tout en :

Ø      En aménageant des quartiers,

Ø      En remettant en état les routes, les places, les calanchons,

Ø      En réaménageant le centre village,

Ø      En multipliant les places de parkings,

Ø      En mettant en place le centre de :

o       loisir,

o       la cantine,

o       les sorties en cars pour les enfants de tous âges,

o       les aides aux transports et à la cantine,

nous nous attachons, grâce à un Conseil Municipal divers, mais soudé autour de sa majorité, à :

Ø      Créer ou recréer des espaces agricoles,

Ø      Planter ou aider à planter des arbres et en particulier des oliviers,

Ø      Remettre en état les sources,

Ø      Remettre en état les pâturages,

Ø      Utiliser les boues pour l’agriculture professionnelle ou familiale,

Ø      Développer la pratique du compost,

 

Nous sommes les modernes de l’avenir !

 

Ce n’est pas être en ringard que de faire cela. Au contraire, nous sommes les modernes de l’avenir.

Nous pensons à tous nos petits qui dépendent de nos décisions.

Réception de la délégation de la ville piémontaise

de Cherasco jumelée à Villars-sur-Var

 

Pour eux, pour la faune, pour la flore : nous devons :

Préserver et développer les milieux naturels.

Nous gérer nous-mêmes.

A conditions de comprendre :

Ø      Que la terre est fragile.

Ø      Que la terre dépend de l’intelligence ou de la bêtise des sociétés humaines.

 

Nous ne souhaitons pas être absorbés par des gestionnaires des villes.

Nous ne souhaitons pas que notre eau et notre assainissement soit gérés par des compagnies privées. Notre prix de l’eau et de l’assainissement est imbattable

Nous voulons que nos artisans et nos commerçants vivent bien du produit de leur travail.

 

Nous ne voulons pas devenir des anonymes au milieu d’une immense cité urbaine qui souhaiterait nous engloutir

 

Nous voulons être des partenaires reconnus et respectés.

Mesdames, Messieurs,

Remercions toute l’équipe de Vill’Art, avec son Président P. Derquenne qui mènent une bien belle aventure rurale.

 

Remercions le Conseil Régional PACA, sans qui nous ne serions pas en mesure de vivre de si bons moments.

 

Remercions tous les élus, tous les habitants qui nous serons gré d’avoir su nous rassembler pour garder les spécificités montagnardes et qui se battront pour les garder.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans Vie locale et animation
commenter cet article

commentaires