Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 11:45


Cette année, j’ai participé, du  Vendredi 11 septembre 2009  au Dimanche 13 septembre, à l'Université d'été Utopia. Celle-ci s’est tenue dans un lieu sublime, le
Château de l'Environnement à Buoux, dans le parc naturel du Lubéron, avec un programme riche et de multiples ateliers.

 

Avant de vous résumer les activités (programme, ateliers) de ces trois jours permettez-moi un petit rappel du mouvement Utopia.

Utopia est le premier et le seul mouvement politique de Gauche qui traverse les partis et la société civile.

Utopia porte  ses  idées,  au Parti  Socialiste, chez les Verts, au Parti de Gauche, chez les Alternatifs et plus largement, dans l'espace public, en France et dans le monde.

Utopia rassemble des militants de différents partis de transformation, des militants associatifs non encartés autour d'une même ligne politique :

- l'émergence d'une gauche d'avant-garde fondée sur une identité écologiste, altermondialiste et anti productiviste, capable de transformer la société, de porter de nouveaux idéaux et de les réaliser. – l’élaboration d’un projet de société fort, humaniste et fraternel, dépassant le système capitaliste en partenariat avec l'ensemble de la sphère publique.

Dans ce même esprit et avec une convivialité apaisante j’ ai assisté, après le Mot de bienvenue du Président du Parc du Lubéron Monsieur Jean Louis Joseph le premier jour, aux présentations :

-  du bilan d’activité de l’exercice et des élections internes

- des amendements du Manifeste (dépassement du système capitaliste)

Le deuxième jour, une balade au lever de soleil, et puis   le travail en commissions parmi lesquelles il y avait :

-        La commission taxe carbone (prise de position et communique de presse) qui sera ci-dessous .

-        La commission Préparation du Sommet de Copenhague

-        La commission Culture

-        La commission Education

-        La commission Plate forme UTOPIA pour les régionales

 

Dans la soirée les participants ont apprécié l’intervention de Gérard POUJADE, Maire de la commune du Séquestre dans le Tarn. Celui-ci nous a expliqué comment mettre les idées d’Utopia en application sur la gestion de l’eau par exemple. Le débat été riche et il a été échangé diverses expérimentations.

Le troisième jour dimanche, encore une balade vivifiante  au lever de soleil suivit de la présentation des rapports des différentes commissions de la veille, des débats sur les amendements au Manifeste Utopia et du plan d’action pour l’édition militante du livre "Idées reçues concernant les sans-papiers".

Avant le repas de clôture nous avons fixé un calendrier de travail. Pour les mois avenir.

 

Edgar Malaussena

Conseiller régional PACA

Maire de Villars sur Var

 

PJ : communiqué de presse du  13 septembre 2009

 

« Taxe Carbone ?» : le mouvement Utopia se prononce pour une VRAIE fiscalité écologique

La prise de conscience de l’urgence écologique progresse et chacun mesure les efforts individuels et collectifs nécessaires pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Le gouvernement a annoncé la mise en place d’une « taxe carbone », à 17€ la tonne de CO2, compensée intégralement. Une fois de plus, le président dénature une mesure indispensable et légitime en la vidant de sa substance et l’instrumentalise en une action de récupération politique de l’écologie.

Cette taxe n’est pas à la hauteur des efforts de structures nécessaires en termes de transport, de logements, de production agricole et industrielle. Elle ne permettra pas de limiter les nuisances causées par les plus riches, et sanctionnera les plus pauvres sans leur donner les moyens de changer de comportement.

Avant que le débat ne s’ouvre au parlement, le mouvement Utopia réuni en Université d’Eté à Buoux se prononce pour une véritable fiscalité écologique reposant sur deux leviers :

1. une contribution climat-énergie reposant sur les émissions de tous les gaz à effet de serre liées à la production et au transport de l’ensemble des biens et services, pour avoir un effet incitatif plus fort sur les comportements des acteurs.

Cette contribution devra augmenter fortement dans le temps et ne pourra être fixée initialement à un niveau inférieur à 40€ la tonne d’ « équivalent carbone », Elle s’appliquera dans un premier temps à la production énergétique, électricité comprise, puis sera étendue progressivement à l’ensemble des biens et services. Les entreprises déjà soumises aux quotas ne devront pas en être exonérées.

2. une augmentation des recettes de l’état et des collectivités locales, pour améliorer les transports collectifs et les modes de production à la disposition des citoyens et notamment les plus modestes.

Cela passe par la suppression du bouclier fiscal, et l’instauration d’une contribution beaucoup plus importante des hauts revenus, au moyen de l’impôt progressif.

Un fonds de redistribution collective devra aider les plus modestes à réaliser les transformations nécessaires, pour les transports et l’habitat notamment (isolation, modes de chauffage…).

Contacts presse :

Porte Parole National / Franck Pupunat : 06 26 65 80 96

Denis Vicherat : 06 62 92 01 96 www.mouvementutopia.org

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans Alternative Ecologie
commenter cet article

commentaires