Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 07:17

Bonjour.

Les accords transatlantiques entre le commissaire au commerce de l’Union Européenne, monsieur Karel De Gucht et les représentants des USA sont en discussion actuellement.

La France a délégué son pouvoir de négociations par la signature de son ministre du commerce extérieur madame Nicole Bricq.

 

Nous sommes donc à la merci de ces ultralibéraux au service exclusif des transnationales. Aucune consultation populaire n’est envisagée pour cet accord qui va impacter fortement et très durement notre vie quotidienne.

 

Notre modèle social issu de la Résistance sera donc la cible privilégiée de cet accord. Mais plus encore le tissu profond de notre vivre ensemble sera affecté.

Charles de Gaulle, en 1961.

Édouard Daladier en 1924.


 Charles de Gaulle                                                   Edouard Daladier                               

 

 

 

 

Maurice Thorez                                                                                                                                                                                                   

 

 

 

 

Les communes et les départements n’auront plus la possibilité de faire une politique indépendante.

Les services publics locaux sont menacés.

Par exemple, les crèches et les cantines scolaires seront en concurrence directe avec les grandes transnationales.

Tout soutien local décidé par les élus sera considéré comme discriminant à l’égard des géants mondialisés !

 

Panier de fruits à 10€Les produits de proximité, la production agricole locale de qualité, seront en concurrence déloyale avec les produits importés qui n’auront que faire des normes fixées localement.

Cela serait considéré comme de la distorsion de concurrence.

 

Cet accord transatlantique va permettre d’indemniser les firmes internationales par les états ou les collectivités locales si de telles atteintes à la libre prédation étaient constatées par un tribunal privé.

 

La vraie question est de savoir si nous avons encore le droit de regard sur les contrats publics réalisés avec de l’argent public.  

 

Que dire des réparations des préjudices que les grandes firmes internationales d’exploitation des gaz de schistes seraient en droit de réclamer à la collectivité devant un refus d’exploitation si  celle-ci a été formulée par elle !

Les règles environnementales seront jugées trop contraignantes et discriminatoires.

 

C’est une atteinte grave à la souveraineté des Etats.

On a le droit de décider démocratiquement de nos règlements et de nos lois et on ne voit pas pourquoi les multinationales auraient des tribunaux privés non transparents pour régler des litiges dans le dos des populations.

C’est en fait la captation du droit par des intérêts privés.

 

Enfin il est facile d’imaginer les conséquences de cette prise de contrôle sur notre quotidien par les transnationales.

Leur pouvoir remplacera le pouvoir des instances élues : Etat, Région, Département et Commune.

Cela porte un nom je crois.

Il s’agit d’une dictature ! Le pouvoir est ainsi volé par des intérêts privés plus puissants que les états nations.

Devant ce constat accablant la seule possibilité d’en sortir est la mobilisation citoyenne afin d’utiliser « L’Effet Dracula » pour enrayer l’impensable.

Si les citoyens s’informent, débattent, deviennent conscients des enjeux, alors ce projet mortifère ne pourra pas s’imposer. Le temps presse, il faut aller vite, d’autant que le clone du TTIP, l’accord entre l’UE et le Canada (AÉCG : Accord économique et commercial global) a été signé par messieurs Barroso et Harper.

 

Les négociations sur cet accord avaient débuté en 2009 dans une totale opacité comme de bien entendu !

 

1.  Je vous soumets un lien où vous pourrez écouter Catherine Caron dans un entretien de juin 2013 sur ce sujet. Elle est membre d'Attac-Québec, elle parle des tenants et aboutissants de l'accord de libre-échange entre l'Europe et le Canada.  

http://www.youtube.com/watch?v=z2XgJU-FhTA .

2.    Dans l’article ci-dessous vous avez de plus amples informations sur ce dernier.

3.  Pour les actions immédiates à envisager, il faut en plus de s’informer et d’informer notre proche entourage, assister à toutes les réunions sur le devenir de l’Union Européenne organisées un peu partout en vue des élections européennes de 2014.

4.      A ce sujet je vous communique une réunion très intéressante qui aura lieu à Nice le jeudi 7 novembre 2013 de 18h30 - 20h15 à l’IPAG au 7 boulevard Carabacel. Les intervenants seront Nicolas Dupont Aignan (DLR), Marielle de Sarnez (Modem) et Sylvie Guillaume (député européenne PS)…. Marielle de Sarnez vient d’être nommée par le gouvernement dans le comité d’experts chargé de surveiller le bon déroulement des discussions sur les accords transatlantiques discutés en ce moment. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans Politique
commenter cet article

commentaires