Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 03:20

PHOTOS-DEBUT-MAI-2014-009.JPGLe mardi 29 avril, à l’initiative du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement des Alpes-Maritimes, s’est déroulée une conférence très intéressante concernant, la biodiversité, la permaculture, l’agriculture alternative, l’aménagement du territoire…

La biodiversité c’est quoi ?

SANY0087-CAUE.JPG

Depuis des millions d’année, la nature sans l’intervention de l’homme, a su créer une vie diversifiée incroyable sur terre. Pas un endroit du monde, même le plus chaud, ou le plus glacé qui n’ait connu une vie intense concernant le monde animal, le monde végétal, le monde minéral.

Et puis l’espèce humaine est arrivée…

Durant des millénaires, certaines sociétés humaines sont intervenues, sur la terre, sur les mers, sur les fleuves, sur les montagnes, sur les forêts, sur l’air, sur le climat, au point que l’on se rende compte maintenant qu’au nom de la rentabilité, y compris financière, les dégradations s’accélèrent et que la situation est grave.

Des solutions pour sauver la planète et nos territoires.

Cette conférence a montré, avec :

  • M. Guy Fabretti (formateur permaculteur), 
  • M. Bertrand Ollivier créateur à la Penne d’une ferme en permaculture, 
  • M. Edgar Malausséna Maire écologiste (sans parti politique),

qu'il était possible :

De penser autrement et de changer nos habitudes et nos pratiques. 

De vivre correctement dans le Haut Pays d’une agriculture totalement différente, très respectueuse des cycles de vie naturels grâces aux approches et techniques de la permaculture. 

D’aménager un territoire communal, en :

o Développant le bâti et des activités de jardinages dans le centre village et sa couronne proche,

VILLARS-VIGNES-Paysages-d-automne-038-copie-1.jpgo Permettant le développement des cultures comme la vigne, l’olivier, le maraîchage tout autour de ce centre, y compris dans les quartiers éloignés.

o Laissant vivre la nature sauvage, à plus longue distance.

Bien sûr, ces initiatives à elles seules, ne règleront pas le problème de la perte de la biodiversité. Mais elles sont des signes qu'il est possible de tenter de penser et d'agir autrement.

Il est certain que l'avenir de la biodiversité passe, entre autres, par le retour de la campagne à la ville.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans Société et Environnement
commenter cet article

commentaires