Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 09:56

Acca-2.jpg

Conférence internationale à Durban

sur les changements climatique

 Gaz à effet de serre et crise économique : mêmes enjeux

 

Au moment où se tient la conférence de Durban :

Un indien ou un chinois produit 3 tonnes de gaz à effet de serre par an.

Un américain du Nord produit 20 tonnes de gaz à effet de serre par an.

Les Américains + les Chinois + les indiens produisent 50 % des gaz à effet de serre.

L’Europe produit 11 % des gaz à effet de serre.


Nous subissons les effets des façons de produire et de consommer des générations antérieures.

Les générations futures seront les héritières de nos productions d’effet de gaz à effet de serre à cause de nos façons de produire et de consommer.

Les bourses contre la vie.

Tant que l’on maintiendra la « bourse des gaz à effet de serre », ou les droits à polluer, il n’y aura aucune possibilité de diminuer l’augmentation des gaz à effet de serre et d’empêcher le réchauffement climatique.

Tant que l’on maintiendra « la bourse des valeurs boursière » on continuera à rendre les grands actionnaires plus riches et le reste de la population plus pauvre.

Ainsi :

Les crises financières, sociales et environnementales ont la même cause : la course au profit grâce aux mécanismes d’un système libéral et productiviste incapable de gérer harmonieusement notre planète.

 

Mobilisation réussie, mais sans résultats.

A ce jour, malgré les mobilisations les peuples sont en échec, tant sur les plans économiques que  sociaux.

En effet, es plans d’austérité s’alignent les uns derrière les autres, et ont pour unique but de permettre au système d’entrer dans une nouvelle phase d’autorégulation, et de permettre le recyclage des capitaux, en imposant des politiques dites de rigueur.

A ce jour, malgré les mobilisations les peuples sont en échec sur le plan environnemental, car la crise généralisée qui secoue la planète permet de faire oublier la crise environnementale et de l’énergie.

Durban n’échappera pas à cette tendance négative.

 

S’investir localement est une nécessité.

Cela ne doit pas nous faire abandonner nos luttes locales (comme nous essayons de les mener à Villars-sur-Var) pour promouvoir une démarche globale sociale et environnementale (écodeveloppement )bien au contraire car si une hirondelle ne fait pas le printemps, le printemps disparaitra sans les hirondelles.

 

Malausséna Edgar

 

Maire de Villars-sur-Var.

Vice-président de l’intercommunalité.

Tel Mairie : 04 93 05 32 32

Blog : http://e.malausséna-p.over-blog-com

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans Société et Environnement
commenter cet article

commentaires