Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 05:45
ONE

Bonjour, 

L'épidémie d'Ebola est en train de détruire une partie

de l'Afrique de l'Ouest. Et pendant ce temps-là que fait-on ?

On attend. Une attente qui coûte la vie des milliers de

personnes !  

Pour dénoncer cette attente, de nombreux artistes, aux côtés des professionnels de santé sur le terrain, se mobilisent aux côtés de

ONE dans une nouvelle vidéo pour appeler les dirigeants de

chaque nation à agir, sans attendre. 

Regardez notre nouvelle vidéo et mobilisez-vous à leurs

côtés en signant notre pétition pour stopper Ebola, une

bonne fois pour toutes.

Un clic suffit pour ajouter votre nom. 

Ebola : Ce qui laisse ces célébrités sans voix vous donnera envie de faire entendre la vôtre



Le texte de la pétition est le suivant : 

Chers dirigeants mondiaux, 
Nous comptons sur vous pour prendre et respecter des engagements ambitieux très rapidement en vue de

combattre l'Ebola. 

Face à de telles crises, l'attente est inacceptable.

Pendant plusieurs mois, les pays touchés ont attendu

le soutien financier, matériel et humain promis.

Dans de nombreuses régions, des patients infectés par

le virus attendent toujours un traitement. Le personnel soignant attend du matériel. Et les services de santé aujourd'hui détruits attendent d'être reconstruits.  

Il est temps que cette attente cesse. 

Signez notre pétition et dites aux dirigeants mondiaux

d'agir immédiatement pour stopper Ebola ET de mettre en place des systèmes de santé qui pourraient empêcher que

des crises sanitaires similaires ne se reproduisent. 

Merci de votre soutien inconditionnel. 

Sara Kianpour, ONE.org

Blog Edgar : Voici donc un deuxième message concernant Ebola, qui

semble prendre l'exact contraire d'un article déjà publié sur ce blog

et qui accusait les "occidentaux" de faire trop de publicité autour

d'Ebola qui n'était, selon l'article qu'une épidémine "mineure".

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans SANTE
commenter cet article

commentaires