Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2013 7 21 /07 /juillet /2013 02:22

23/06/2013

À l'attention : Des militants et sympathisants PS.

Chers camarades, 
Nous vous invitons à signer très nombreux cette pétition afin de réorienter notre parti vers des choix responsables :
 
« ENR + Pétrole/Gaz » ou « ENR + nucléaire », le PS doit choisir !

La centrale thermique du Havre est désormais équipé d'un prototype grandeur nature de captage de CO2. © France 3 Haute-NormandieSuite à la lecture des rapports des groupes d'expert du DNTE (Débat National sur la Transition Energétique), nous contestons le positionnement d'une partie, à notre avis minoritaire mais très active, de dirigeants et élus du PS, (exemple : motion B au congrès de Reims en 2008 : 2,59%) :

- pourquoi donner la priorité à l'engagement 41 (objectif chiffré de réduction de la part du nucléaire dans la production d'électricité) au dépend de l'engagement 43 (objectif chiffré de rénovation thermique de 500 000 à un million de logements par an);

Photo centrale nucléaire

- pourquoi donner la priorité à la réduction de la consommation d'énergie primaire par rapport à celui de réduction de l'énergie finale (gaspillages non comptabilisés dans la comptabilité en énergie primaire).

- la priorité donnée à la réduction de la consommation d'énergie par rapport à la réduction effective de la pollution de l'atmosphère et des océans, qui est la menace majeure pour la biodiversité et la civilisation.

Nous proposons:
- De recentrer le projet PS de transition écologique sur ses objectifs : améliorer les conditions de vie en protégeant l'environnement
- A l'intérieur de la transition écologique, d'identifier la transition énergétique comme LA priorité essentielle en raison de la nécessité de changer rapidement de voie vers les énergies décarbonées. En clair: ACCELERER la rénovation thermique des bâtiments et la réduction des énergies fossiles, PAS LA SORTIE DU NUCLEAIRE NI SA PREPARATION.
 

Nous souhaitons :

dans cette transition vers les énergies décarbonées, donner la priorité à l'électricité (solaire à concentration, nucléaire EPR) et aux carburants liquides dits de 2ème génération, issus de biomasse forestière et de déchets végétaux, lesquels peuvent totalement remplacer les énergies fossiles au prix d'une augmentation modérée de son prix (moins de 20% en euros constants d'ici à 2020) et ceci sans pétrole ni terres arables. 

- dans les énergies décarbonées, arrêter de stigmatiser le nucléaire au motif spécieux qu'il serait dangereux pour les générations futures, alors que nous avons la preuve que ce n'est le cas qu'à hautes doses, ce dont nos centrales nous protègent grâce à leurs meilleures enceintes de confinement et leur double circuit d’alimentation d’eau, ainsi que par un recyclage poussé des combustibles et un retraitement approprié de faibles quantités de déchets ultimes. Sortons des idées fausses !

- compte tenu des conditions plus que satisfaisantes du développement de l'énergie nucléaire en France, arrêter de la mettre sur le même plan que le pétrole. L'expression "sortir de la dépendance au pétrole et au nucléaire" n'est pas responsable.

On peut sortir du pétrole plus difficilement que du nucléaire: est-ce une raison pour aller à la facilité ? C'est-à-dire baisser rapidement le nucléaire ce qui ralentira très fortement la sortie du pétrole à cause du renchérissement de l'électricité… (et du gaz qui n’économise en fait que 25% de co2).

 

Ne faut-il pas tenir compte de la réalité ? (l'électricité reste encore un peu plus chère que les énergies fossiles, donc c'est le prix de ces dernières qu'il faut augmenter, à l'aide d'une taxe carbone).

Notre point de vue : Encore un effort !

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans Environnement-Energies
commenter cet article

commentaires