Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 04:28

Discours d’Edgar Malausséna, Maire de Villars-sur-Var. Président de la Commission Environnement de la Communauté des Communes Alpes d’Azur.

 

Inaug-ecole2-copie-6.jpg

Inauguration de la plaque « Maurice Reynaud

Instituteur

Maire de 1953 à 1965 »

par

Mme Bourrier Reynaud, ancien Maire de Villars-sur-Var et fille de M. Maurice Reynaud

entourée par les élus locaux 

M. Malausséna Maire.

Mme Dao-Léna  1ère adjointe

M. Meyer. 2ème adjoint

Les élus de la Nation cités plus loin

et

Mme la représentante de M. le Préfet des Alpes-Maritimes. 

 

« Monsieur le Préfet, représenté par Mme Cendre sous/p à la montagne.

Mesdames et Messieurs les élus :

De la Nation,

De la Région,

Du Département,

Des communes de l’intercommunalité,

De Villars-sur-Var

Mesdames Messieurs :

les bénévoles qui ont œuvré pour la création et le suivi technique de notre école.

    Et tout particulièrement :

° M. Roland Alvarez, délégué par l’intercommunalité au suivi de la construction de l’école, 1er adjoint de la commune de Thiéry.

° M. Maurice Decarlis, délégué par la municipalité de Villars, au suivi de la construction de l’école et ancien premier adjoint de Villars-sur-Var.

Mesdames et Messieurs :

° les représentants des corps constitués de la Nation.

° les représentants et actrices de l’Education Nationale,

° les représentants de la Gendarmerie Nationale,

° l’architecte Ferla, concepteur de 3 projets successifs de grande qualité environnementale et dont le calme, la compétence, la patience ont été mis à rude épreuve.

° les entrepreneurs et leurs ingénieurs, techniciens, ouvriers sans qui cette école n’existerait pas. On aperçoit dans la foule M. Pratico.

° les responsables de la Clef des Champs qui tiennent en main, la garderie, le centre de loisirs, la micro-crèche, la colonie de vacances, et bientôt les nouvelles activités issues des nouveaux rythmes scolaires, dont nous serons entretenu par d’autres orateurs.

° les parents d’élèves, et leur dynamique association.

 

Mesdames, Messieurs, bonjour.

 Inaug-ecole3-copie-3.jpg


 On reconnait sur la photo de gauche à droite :

° Mme Lieboff, Maire de Lieuche, suppléante de M. R. Ciais, Conseiller Général.

° M. Malausséna. Maire de Villars-sur-Var, Président de la commission environnement de l’intercommunalité.

° M. Mussi. Conseiller Régional représentant M. Vauzelle.

° M. Ciotti. Député. Président du Conseil Général 06.

° M. Ginésy. Député. Maire de Péone, Conseiller Général. Président de l’intercommunalité.

° M. Estrosi. Député. Président de la Métropole Nice-Côte d’Azur.

° Mme Cendre. Sous-préfète, déléguée à la montagne.

Et de bien beaux enfants de l’école de l’intercommunalité à Villars-sur-Var

 

Lorsque qu’en l’année 2000, une petite équipe utopique s’était lancée dans le projet de la nouvelle école, que vous avez visité, les raisons étaient nombreuses.

° L’école était séparée en deux bâtiments relativement éloignés.

 ° L’école du Boulevard P. Fabry, ne correspondait plus aux normes en vigueur, surtout par rapport au nombre d’élèves, en constante augmentation.

 ° La création de la cantine, sous la salle du Poilu, ajoutait un nouveau lieu qui nécessitait des déplacements réguliers et relativement risqués.

°   L’équipe pédagogique était éclatée.

° Les bâtiments fonctionnaient avec des énergies non renouvelables et étaient des « passoires énergétiques ».

 

Inaug-ecole1.jpgLes enfants tiennent le ruban qui est coupé par les élus, les représentants des corps constitués et Mme Bourrier-Reynaud.

Dans le cadre de notre démarche écologique et environnementale, rurale et auto centrée, nous, les élus de l’époque avions créé un Comité de Pilotage qui comprenait outre les élus :

         ° Des membres d’associations villaroises. 

·      ° Les enseignants, dont un est parti à la retraite sans avoir pu bénéficier des nouveaux locaux (M. Béjot DDEN), ainsi que
Mme Charbey, la Directrice actuelle, absente aujourd’hui pour des raisons familiales importantes, et qui le regrette fortement.

 

Et ce fut le début « d’une longue marche » qui dura 13 ans.

Comme nous l’avons dit, trois projets ont vu le jour :

Ils ont été présentés aux élus de l’intercommunalité, et je salue au passage l’implication de M. Robert Velay ancien président de l’intercommunalité de l’époque.

 Les financements.

Comme nous souhaitions un bâtiment correspondant le plus possible à la Haute Qualité Environnementale (et que demandait le Conseil Général), les élus de Villars avaient immédiatement compris qu’il fallait trouver de nombreux financeurs, et pas seulement le Conseil Général 06 qui n’aurait pas pu supporter à lui seul une telle dépense. 

Quelle fut notre stratégie ?

° Le terrain.

La municipalité venait d’acquérir la quasi-totalité des terrains de la Société IMOVIR. Une partie fut immédiatement réservée pour l’école, et donnée à l’intercommunalité pour une valeur avoisinant les 200 000€. Nous ne regrettons pas cette décision qui a placé l’école de l’intercommunalité dans ce site magnifique.

 

° La Région.

A cette époque j’étais vice-président de la commission environnement du Conseil Régional. Et dans le cadre du Comité de Gestion Région-Ademe, j’avais obtenu près de 220 000 euro, qui ont été réduits à 156 000€, lorsque la construction des appartements a été abandonnée, faute de financement de l’Etat. Seulement 10% du montant prévu. Merci à Michel Vauzelle pour cette aide exceptionnelle.

° L’Etat.

Notre reconnaissance ira à M. Le Sous-Préfet Marot qui avait accepté, après une longue visite à Villars, notre proposition municipale de verser deux années consécutives 300 000€, soit 600 000€ au total. Merci à ses successeurs.

° L’intercommunalité.

 Celle-ci avait calculé qu’elle ne pouvait pas dépenser plus de 300 000€, et c’est pourquoi la municipalité de Villars, en substitution de l’intercommunalité a vendu l’école P. Fabry, à un villarois qui au rez-de-chaussée prévoit des box qui permettront des activités commerçantes et sociales. Cette vente a rapporté 150 000€. Nous comprenons la tristesse de certains qui auraient voulu conserver ce bâtiment.

Ainsi au total la municipalité de Villars-sur-Var aura contribué pour 350 000€ à la construction de cette école.

° Nous remercions M. CA Ginésy pour la prise en compte du projet dès son arrivée à la Présidence de la nouvelle intercommunalité, ainsi que les chargés de missions d’Alpes d’Azur qui ont programmé les invitations et l’apéritif d’honneur.

Remercions aussi Mme la Directrice de l'Intercommunalité : Sylvie Pascal qui a suivi et poussé ce dossier durant toutes ces années.

° Monsieur le Ministre Estrosi.

Lors d’une réunion publique en 2011, j’avais été chargé par les élus villarois d’intervenir sur la question de l’école.

M. le Ministre Estrosi s’était engagé à verser son obole sur sa réserve.

Et c’est ainsi que nous avions appris par le ministère de l’intérieur, qu’il s’agissait non pas d’une obole, mais la très importante somme de 200 000€, et nous l’en remercions.

° Le Conseil Général.

Nous avions atteint notre but. Nous disposions de suffisamment de co-financeurs, pour que la charge financière du CG06 ne soit pas trop lourde.

 Lors d’une rencontre avec M. le Député-Président du Conseil Général M Ciotti, dans ses bureaux, j’avais eu la certitude que celui-ci était bien engagé dans l’opération, et ce d’autant que M. Roger Ciais, fraîchement élu, pesait de tout son poids local, pour que l’opération de cofinancement aboutisse.

C’est 856 000€ que le Conseil Général a mis dans la balance. Merci donc à M. le Président Eric Ciotti.

 

 

Il nous reste donc, à remercier très très chaleureusement :

Toutes les institutions et collectivités qui ont financé le projet.

Toutes celles et ceux, qui, à l’intercommunalité ont contribué à cette magnifique réalisation.

Toutes celles et ceux qui à Villars ont fait front dans l’adversité.

Nous vous remercions, tous, de tout cœur, au nom des enseignants, des parents, des enfants, et des populations concernées.

 

Nous arrêterons là, notre discours, car s’il fallait parler :

° des problèmes posés par les trois différents projets,

° des questions de permis de construire, sous l’égide de Manuel Fernandez en relation avec l’intercommunalité et la DDTM.

° des questions de viabilisation,

° des questions d’alimentation électrique,

Nous en aurions encore pour de longs moments.

1-Inauguration-Ecole-ruban-1-copie-1.JPG

Sachez qu’après 14 années de travail, et même si nous sommes un peu las, un peu sonnés, par ce chemin du labeur :

1-Edgar-Malaussena-Maire-de-Villars-sur-Var--aout.JPG

 

Aujourd’hui est un « jour de gloire », pour nous tous, pour notre République laïque et tolérante, où l’école et ses enseignants ont une tâche de plus en plus lourde.

Bien sûr, notre école ne peut pas guérir tous les maux de notre société.

Mais de bons enseignants, en nombre suffisant, bien formés et bien payés, une administration efficace, de beaux et bons locaux, peuvent adoucir les duretés sociales et environnementales de la vie actuelle.

Merci à toutes et toutes pour votre patience et votre écoute ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans VILLARS ECOLE
commenter cet article

commentaires