Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 06:21

Alors que les français avaient voté à 55% contre le Traité de la Communauté Européenne, les droites et une grande partie des socialistes l'ont entériné par voie parlementaire.


Depuis, les privatisations, la libéralisation capitaliste mondialisée, atteignent des sommets.

Le résultat : une descente aux enfers concernant :

- Le droit du travail.

- La flexibilité du travail.

- L'âge de la retraite.

- Les délocalisations forcenées, alors que les usines sont rentables.

- Le déremboursements de nombreux actes et médicaments médicaux.

- L'écroulement des aides aux collectivités territoriales et locales.

- La création de métropoles où le capital circule vite et s'en va aussi vite.

- La fuite organisée des impôts, en France, des grandes entreprises de 60 à 80 milliards d'euro par an, dans les paradis fiscaux.

- la poursuite des déforestation pour le plus grand bien des actionnaires des grandes sociétés.

- La poursuite accélére des changements climatiques (quand ça se réchauffe, il fait froid)...


Et voici que Jean-Pierre Raffarin que lors de la parution du rapport de la cours des compte s'exclame :

"Il fallait peut-être qu'il y ait un premier président socialiste de la Cour des Comptes nommé par Nicolas Sarkozy pour que l'on entende la vérité (sic) sur l'Education Nationale dans ce pays ! Ce que dit ce rapport, c'est ce que nous disons depuis longtemps".

 

Ce rapport propose de remettre en cause la plupart des acquis des enseignants.

Il demande la flexibilité et l'annualisation des obligations de services des enseignants.

Il demande la modification du mode de rémunération des professeurs.

Ainsi les enseignants seraient alors soumis pieds et poings liés au bon vouloir des chefs d'Etablissement, tant en matière de temps de travail que de recrutements.

Bonjour le clientélisme.

Et Vincent Peillon, Ministre de l'Education Nationale, n'est intervenu que pour s'opposer sur l'analyse des moyens de son Ministère.

 

Heureusement, tous les syndicats désavouent ce rapport, car progressivement tous les fonctionnaires perdront leurs acquis.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans Politique
commenter cet article

commentaires