Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 04:26

Bonjour mon ami,

J'ai bien regardé attentivement le diaporama de ce vieux retraité, dégouté de tout et de tous et qui déclare "être très fatigué".

Il y a de nombreuses choses avec lesquelles je suis d'accord.

Je t'envoie, en pièce jointe, le futur "petit mot du Maire", de la Villarelle concernant les impôts.

Je suis certain que tu es d'accord avec cet éditorial.

Je reste plus circonspect sur d'autres points abordés par cette personne désabusée... 

° Par exemple sur les syndicats, car j'ai été (et suis encore) dans des syndicats combatifs comme la CGT ou la FSU et heureusement que les ouvriers, les enseignants, les employés, ont su créer leur outils de défense contre l'hégémonie de la finance et pour aussi essayer de conserver les services publics.

Et quelquefois cela paye, comme par exemple la Région PACA, qui ne renouvelle pas le contrat de Véolia et au contraire prend la gestion des CP en régie publique.

On ne dit pas que les socialistes à la Région ont accepté ce service public, suite aux pressions permanentes du Front de Gauche, d'Europe Ecologie qui ont soutenu la CGT dans son combat. Et j'en étais.

Et là, on a fait mieux.

On a créé un nouveau service public.

° Par exemple sur le chômage, où c'est par dizaines de milliers que les ouvriers, les employés, les cadres se retrouvent sur le carreau, à cause d'actionnaires qui préfèrent gagner des sommes fabuleuses à la bourse et sacrifier l'emploi et mettre à la rue toutes ces familles qui en arrivent à dormir dans leurs bagnoles.

Et tous ces gens ne sont pas des fainéants.

° De plus, il suffit de voir les votes à l'Assemblée Nationale le mercredi à la TV, pour voir qu'ils ne votent pas tous pareils.

Exemple : sous la droite les communistes et les Verts ont su voter des motions de censure, et sous le gouvernement socialiste aussi.

Cela ne veut pas dire que je suis en pleine harmonie avec le Front de Gauche et les écologistes, car j'en ai soupé des batailles à l'intérieur des partis politiques.

Mais j'essaie de voir où sont les intérêts de ceux qui travaillent et qui n'ont que leur force de travail à vendre, même si moi au couchant de ma vie, et vu notre situation à Chantal et à moi, je pourrais m'en foutre complètement. 

° Ce que je trouve triste ?

L'internationale des grands de la finance, de l'industrie, du commerce, montre que ceux-ci arrivent toujours à s'entendre.

L'internationale des travailleurs n'existe pas, et les plus faibles au lieu de s'unir se déchirent à belles dents, y compris au nom de toutes les religions qui depuis au moins 2000 ans provoquent sans arrêt des guerres au profit des puissants.

Bises à tous.

 

Un Edgar quelquefois un peu fatigué aussi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans PROPOS PHILOSOPHIQUES;
commenter cet article

commentaires