Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 03:41

Jean-Marc Fonseca a publié dans Opération Terra Segurana.

Jean-Marc Fonseca 11 juin 18:21 Je fais encore parti de la dernière génération qui aura connu quelques rares coins de campagne encore préservés dans les vallons et les collines de Nice.

Mais lorsque je suis né, le jardin d’Eden avait disparu.

Comment expliquer la fascination de nos anciens et des premiers voyageurs pour cette ville, et son pays.

Comment expliquer que nous avons laissé détruire un bout de paradis sur la planète, avant d’entamer la destruction de la planète elle-même.

Les jeunes générations élevées à l’ère du béton et de l’imagination numérique, voire des idéologies consuméristes, n’auront rien à regretter car elles sont incapables d’imaginer le trésor que nous avons gâché.

Alors voilà, les textes que j’aimerais bien que l’on lise dans nos écoles et collèges....

Extrait de : une saison à Nice par la Comtesse DROHOJOWSKA Charles Douniol, Libraire-Editeur. Paris 1860.

En employant ici le mot campagne, je ne pourrais vous donner une idée exacte des environs de Nice.

La dénomination de jardin serait trop étroite et trop restreinte ; dans mon embarras, je vais tâcher de décrire des lieux qu’ensuite vous nommerez comme vous l’entendrez : Cette plaine, aussi peu étendue que féconde, puisque sa superficie ne dépasse guère deux lieues carrées, est divisée en enclos de différentes grandeurs.

Autrefois un fossé et une haie parfumée séparaient ces propriétés diverses, et tel était le respect attaché au droit de chacun, qu’oranges et limons mûrissaient en paix, sans qu’aucune main osa les ravir à qui de droit. Aujourd’hui, des murailles, la plupart hérissées de débris de verre ou de poteries, coupent l’harmonie du paysage et défendent l’accès des arbres ; cependant, bien peu de propriétaires oseraient affirmer qu’ils cueillent tous les fruits de leurs récoltes.

Ce ne sont pas les barrières qui gardent un champ, mais la bonne fois et la confiance réciproques. Chaque jardin a son ruisseau ; nulle part peut-être, l’utilité et les avantages, en même temps que l’art de l’irrigation, n’ont été mieux compris qu’ici ; tel filet d’eau, si mince et si petit qu’il soit, recueilli précieusement, grossi çà et là de quelques gouttes nouvelles, et conduit par une rigole en pozzalane, vient à une grande distance former un petit canal , un utile réservoir auquel on ne peut, sans le vérifier, croire une source aussi minime.

Il faut que la nature soit bien riche pour qu’on puisse lui trouver tant de charmes, lorsqu’au lieu de s’épuiser comme ailleurs pour lui créer des attraits factices, les habitants de Nice semblent avoir pris à la tâche de tout refuser à l’agréable pour tout accorder à l’utile.

Cartes Postales Photos Paysans allant au Marché 6000 NICE alpes maritimes (06)À coup sûr, une allée créée pour servir uniquement à la promenade ou un rond-point semé de gazon soulèverait ici les horreurs d’une émeute ; on crierait à la profanation, on bannirait l’insensé qui oserait donner un si fatal exemple.

Et cependant, malgré ce travail imposé sans relâche et forcément au sol, tout est riant, gracieux et aimable.

Le mûrier, dépouillé de son feuillage pour nourrir les vers à soie, élevés en abondance dans les campagnes, se recouvre presque instantanément de nouvelles feuilles.

Cartes Postales Photos Le marché aux fleurs 6000 NICE alpes maritimes (06)L’oranger et le citronnier ne perdent leurs fruits que pour éclore les corolles parfumées de leurs fleurs ; et chaque arbre est toujours le tuteur et l’appui d’un vigoureux cep de vigne qui entrelace ses branches aux branches de ses protecteurs, quitte l’un pour enlacer sur l’autre, et former ainsi une voûte verdoyante, à travers laquelle s’infiltre assez de soleil pour nourrir et développer les fleurs, les fruits et les récoltes.

Ces arbres plantés en allées divisent le sol en carrés réguliers ou croissent les fèves, le blé, les pommes de terres, en un mot, toutes les productions du pays.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans PROPOS PHILOSOPHIQUES;
commenter cet article

commentaires