Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 18:57

Points de vues de différents.

Qu'en pensez-vous ?

 

« Quand ceux d’en haut ne peuvent plus gouverner comme avant, quand ceux d’en bas ne veulent plus être gouvernés comme avant, alors s’ouvre une période de révolution ».

Cette remarque politique de Lénine semble correspondre à merveille à l’implosive situation française actuelle ; celle-ci est en effet marquée à la fois par l’impuissance de Hollande à faire passer « en bas » l’austérité dictée par l’U.E., et par le refus têtu d’une part croissante de la population de subir des reculs sociaux sans fin et d’incessantes ponctions fiscales sans lisibilité.

 

Malheureusement, pour qu’il y ait révolution, il faut qu’existe un mouvement révolutionnaire doté d’une perspective politique et porté par des forces politiques révolutionnaires qui font aujourd’hui totalement défaut aux travailleurs de France. Sans parler du PS, qui suit tête baissée le chemin qui a mené Papandréou et Zapat-Ayrault au suicide politique, la gauche de la gauche et les états-majors syndicaux sont enlisés dans un mensonge intenable : celui de la « réorientation progressiste de l’euro » et de l’impossible refondation démocratique de cette « construction » européenne qui, depuis le plan CECA et le traité de Maastricht, n’a apporté aux peuples que contre-réformes sociales, casse des souverainetés et allégeance à l’Axe Washington-Berlin.

 

Dans ces conditions, une tenaille politique mortelle se referme sur notre peuple : la première mâchoire de l’étau est actionnée par le Parti Maastrichtien Unique (PS, UMP, Centre, Europe-écologie) à genoux devant Angela Merkel et ses insatiables adulateurs du MEDEF......................

Georges GASTAUD

 

Mon avis : Employer le terme "révolution" dans un pays comme le notre est une profonde erreur.

En effet, qu'on le veuille ou pas et même si les recherches historiques ont fait de gros progrès concernant le Tribunal Révolutionnaire et la Terreur, en France, ce terme est associé :

1° A la Terreur révolutionnaire et à la guillotine...

2° A la terreur stalinienne.

Deuxième point, s'il n'existe plus dans aucun pays européens des partis "révolutionnaires", c'est bien parce que le système dit "démocratique" a mis en place des mécanismes de "régulation" qui permettent au système global, à chaque fois de s'en sortir.

Donc, il ne sert à peu de chose que de pleurer sur l'absence d'un Parti Révolutionnaire. Ce sont les peuples qui n'en ont pas voulu, ni de ces partis, ni de la Révolution.

Par contre, je trouve très juste de dire que toutes les gauches à la gauche du PS et des Verts, rêvent quand elles croient que l'on peut réorienter les politiques de l'Europe tant sur le plan financier que social.

Après avoir défendu ce point de vue depuis près de 45 ans, je pense maintenant qu'il faudrait proposer aux peuples européens, une sortie programmée et démocratique de cette Europe là.

Si on ne le fait pas, on s'englue dans la gestion-cogestion-opposition aux politiiques européennes, on s'agite inutilement dans un parlement européen, où l'alternance socio-démocrate et conservatrice ne laisse aucun espoir, et ce d'autant que le système antidémocratique de la commission européenne bloque toute possibilié de modification profonde du système.

Partager cet article

Repost 0
Published by Edgar MALAUSSENA - dans Politique
commenter cet article

commentaires